Intervention de Jérôme BRUNET

Notre culture est bouleversée par les découvertes technologies, scientifiques, historiques, les crises mondiales, les moyens de communication, les réseaux sociaux, les modes de vie, la rencontre de différentes cultures.

Elèves, parents, éducateurs, se sont tous les acteurs de la communauté éducative qui sont appelés à intégrer ces bouleversements.

Notre vocation de chrétien nous entraine à poser un regard d’espérance sur le monde. La question est de savoir si nous souhaitons maintenir le monde en l’état ou si nous souhaitons accompagner le passage ?

Le projet éducatif diocésain pose les mots : Evangéliser – Enseigner – Eduquer. Ces trois missions sont indissociables les unes des autres. Nous devons accompagner la promotion de la personne humaine dans ses besoins matériels, intellectuels et spirituels. Accompagnement qui n’a que pour visée de faire grandir la personne dans toutes ses dimensions d’homme et de femme. Nous avons à veiller à la manière de vivre nos relations.

« Par l’ensemble de ce qui la constitue, l’école catholique est au service de la dignité humaine et de la cohésion de la société. Elle contribue largement « à humaniser toujours plus la famille des hommes et son histoire ». L’école catholique est ainsi une invitation permanente, adressée à ses acteurs et à la société entière, à vivre dans la vérité de l’amour » (art 42 et43 de nos statuts)

Vincent Casanova